Histoire de la littérature prolétarienne en France

Histoire de la littérature prolétarienne en France
Michel Ragon – Albin Michel – 1974

LittProloMichel Ragon, auteur autodidacte, est plus ou moins le « disciple » d’Henry Poulaille, chantre et créateur du courant de la littérature prolétarienne, fatigué qu’il était de ne voir que des bourgeois écrire sur les basses classes. Poulaille s’était donc mis à la tâche, parcourant le pays à la recherche d’artisans, de paysans, d’ouvriers et autre prolos susceptibles d’être édités. Et il en trouva beaucoup.

Ragon prend comme point de départ les chansons de gestes du Moyen-âge, premiers récits populaires selon lui, avant de s’attarder plus longuement sur le XIX° siècle pour finir sur un XX° siècle riche en éditions mais dont les auteurs resteront méprisés et inconnus.

Le livre n’est pas très fluide ni facile à lire de par les énumérations d’ouvrages ou d’auteurs, Ragon se voulant le plus exhaustif possible, s’attardant sur celles et ceux qu’il juge les plus « intéressants ». Parmi ces derniers j’ai personnellement retenu les noms de Nell Doff, prostituée originaire des Pays Bas, Lucien Bourgeois, ouvrier typographe, Constant Malva le mineur de fond et Michel Ragon lui-même.

La difficulté au final étant de pouvoir se procurer certains de ces ouvrages souvent tombés dans l’oubli et rarement réédités. Mais je vous donnerai quelques pistes dans les jours qui viennent…

Publicités